Quelles relations entre recherche et médias ?

Face au phénomène du sans-abrisme et à ses manifestations sociales, les chercheurs sont, plus que dans d’autres domaines, confrontés à la sphère publique et sollicités pour intervenir en son sein : interventions publiques à la demande d’associations (tables-rondes, formations), réponses à des sollicitations de journalistes (presse écrite, radio, télé). Or, les membres du réseau partagent le sentiment que les discours médiatiques peinent à échapper aux formules et à faire valoir, dans la présentation des faits et des situations, d’autres éléments de compréhension issus des travaux des chercheurs: les reportages compassionnels en hiver, le discours des élites associatives, l’expertise hors sol, l’individualisation et la médicalisation du problème prennent le pas sur d’autres aspects historiques, structurels et institutionnels. Comment dès lors faire exister dans la sphère médiatique des discours issus d’enquêtes de terrain de longue durée ? L’enjeu est double : non seulement il s’agit de donner à voir d’autres aspects des réalités vécues et perçues et d’en poser les termes des enjeux sociaux et politiques mais également de faire émerger et circuler des perspectives d’enquêtes par de nouvelles tentatives d’exposition et de visibilisation.

Le projet du séminaire envisage ainsi d’appréhender, distinguer et comprendre les différentes formes de transmission des sciences sociales dans les médias et d’élucider un certain nombre d’interrogations concernant ce domaine. Problèmes sociaux et problèmes publics font l’objet de traitements journalistiques et médiatiques spécifiques. Quels sont-ils ? Quels enjeux de savoir et de diffusion ? Comment explorer, à partir du cas du sans-abrisme, le rapport entre la sociologie et le numérique dans le développement de nouveaux formats de transmission et de diffusion des savoirs ? Comment renouveler l’accès à la recherche du grand public ? Comment travailler la porosité entre l’univers de la recherche et celui des médias ?

Chaque séance se déroulera en deux temps, selon un format sensiblement identique. Le matin : présentation d’un aspect du rapport entre recherche SDF et médias par l’un des chercheurs du réseau et invitation d’un chercheur ou journaliste en prise avec la problématique de la séance ; l’après-midi : séance-atelier de travail où seront visionnés, écoutés ou lus des matériaux (vidéos, audios, articles, messages …) qui ouvrent le débat entre tous les participants.

Complémentairement, cet objectif de connaissance et de compréhension du rapport entre recherche et médias, poursuivi tout au long de la programmation, se concrétisera par la réalisation d’un document numérique accessible à différents publics : professionnels en charge de la question SDF, élus politiques, étudiants en journalisme et en direction plus spécifiquement du jeune public.

L’élaboration de ce document se réalisera dans la temporalité du séminaire et dans un processus work in progress. Si les séances du séminaire débattront du choix de la mise en forme issue de ce travail collectif, pluridisciplinaire et partenarial, plusieurs orientations sont d’ores et déjà actées. L’élaboration d’une production scientifique de qualité se basant autant sur des critères de scientificité solides que sur sa capacité à proposer des formats de transmission innovants a été fortement questionnée au cours des séminaires précédents. Cette interrogation se poursuivra à travers la conception du document dont les aspects graphiques, voire la possibilité d’être protéiforme (en utilisant différents médias de diffusion et en exploitant les différents matériaux de recherche; son, photographie, iconographie…), seront considérés au premier plan. Il s’agira ainsi de prendre en compte la dimension sensible de la recherche sur le sans-abrisme pour la rendre préhensible par le public en ouvrant et publicisant un espace de dialogue entre recherche en sciences sociales et médias. La construction d’un support numérique de type blog est fortement plébiscitée tant il rend tangible une des ambitions princeps du séminaire : rendre compte, rendre public et mettre à la discussion les échanges entamés dans le séminaire.

In fine, d’autres formats pourront être définis par les participants, nourris notamment par l’expérience de l’exposition de recherche réalisée en 2012[1] et la réalisation d’un film en 2013[2] par des membres du réseau, autant d’expérimentations ouvrant de nombreuses pistes dans la perspective de diffuser et discuter la recherche sous de nouveaux modes.

  • Objectifs scientifiques

Ce séminaire « Quelles relations entre recherche et médias ? » répond à plusieurs objectifs scientifiques.

  • Il vise à penser et à développer des formats de publicisation de la recherche. Confrontés à une demande sociale croissante de diffusion des savoirs scientifiques, les chercheurs qui prennent part à ce séminaire se donnent un objectif de réflexion et de production de nouveaux formats pouvant toucher d’autres publics que les seuls scientifiques.
  • Complémentairement, les formats du savoir se pensent ici également avec les types d’espaces possibles de diffusion. En ce sens, les liens entre la recherche et les autres sphères de diffusion comme la sphère médiatique seront travaillés. Dans cette perspective, ce séminaire engage une réflexion précise sur les enjeux et limites des liens entre différents acteurs : associatifs, étatiques, médiatiques, scientifiques.
  • Ce séminaire a également pour volonté de renforcer le réseau autour du sans-abrisme au niveau national et international dans un objectif de cumulativité et de valorisation de la recherche. De plus, tout en renforçant les liens entre chercheurs travaillant sur un même objet, i.e. le sans-abrisme, ce séminaire cherche à multiplier les passerelles avec d’autres disciplines et d’autres objets scientifiques.

[1] L’exposition de recherche s’est déroulée à la Cité du design de Saint-Étienne (commissariat Pascale Pichon, Marie-Haude Caraës) de mars à septembre 2012. Catalogue d’exposition accessible à la librairie de la Cité du design.

[2] Le film est disponible sur demande auprès du Pôle recherche et édition de la Cité du design ainsi qu’au Centre Max Weber.

 

Aux frontières du sans-abrisme

Ce carnet a pour objectif de traiter du phénomène du sans-abrisme et de sa médiatisation par la publicisation des activités du séminaire « Aux frontières du sans-abrisme ». De plus, il s’agit de rendre compte d’un certain nombre de travaux de chercheurs en sciences sociales engagés dans le séminaire et de leurs réflexions sur les relations entre recherche et médias.